Marseille durant la Seconde Guerre mondiale

La Seconde Guerre Mondiale a été une période qui a fortement marqué la ville de Marseille notamment la période située entre les années 1940 et 1956 où elle a connu des profonds changements avec des bombardements et de nouveaux projets d’aménagement.

La rafle de Marseille de 1942 : le contexte

vieux-port-marseilleMarseille est devenue dès l’été 1940, l’une des principales villes accueillant les réfugiés dans la zone non occupée. Elle possédait déjà plusieurs casernes (Andéoud, Haut Fort Saint Nicolas ou Fort du Pharo), plusieurs prisons (prison de l’Evêché, prison des baumettes, prison des présentines) mais plusieurs bâtiments publics et établissements abritaient des camps militaires comme l’hôtel Bompart, l’hôtel du Levant ou encore l’hôtel Le terminus du Port.

Les troupes allemandes envahissent la zone libre et Marseille est occupée à partir du 12 novembre 1942. Les conséquences sont désastreuses. Des quartiers disparaissent et d’autres sont désertés de leur population. En effet, l’autorité allemande ordonne l’arrestation et la déportation des criminels de Marseille ainsi que la destruction du « quartier criminel » sur la rive nord du Vieux-Port. Au total, près de 100 000 personnes ont été déportées sur une commune qui comptait à l’époque quelque 900 000 âmes.

Les changements du Vieux-Port

Le dynamitage du quartier nord du Vieux-Port s’est déroulé du 22 au 24 janvier 1943. De nouveaux aménagements sont envisagés par des architectes acquis à la cause de la « Révolution nationale ». En pleine guerre, les architectes du régime Vichy, établissent un plan d’urbanisme pour la rive nord du Vieux Port. L’automne 1942 est le début des travaux de reconstruction qui vont durer jusqu’en 1956.

Plusieurs raisons sont évoquées pour justifier l’utilité de ce plan d’urbanisme :

  • L’aménagement de ce quartier était déjà fort critiqué dès le XVIIIème siècle
  • Les besoins d’assainissement
  • Le manque de sécurité : les ruelles de ce quartier étaient considérées comme dangereuses pour les troupes allemandes.
  • La spéculation immobilière : le quartier accueillera de nouveaux bâtiments et logements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *