Histoire du château d’If

Le château est une fortification à vocation militaire construite sous le règne de François Ier (de 1527 à 1529) pour dissuader les attaques maritimes.

La construction du château d’If

L’ilot d’If est une des 4 îles principales qui composent l’archipel de Frioul à Marseille. Les 3 hectares de l’ilot d’If sont parfaitement protégés derrière de hauts remparts avec des plateformes à canon surmontant les falaises abruptes.

Le château lui-même a été construit sur la partie la plus élevée de l’île. Ce bâtiment carré de 28m de côté possède 3 tours dotés de grandes ouvertures pour faire du château une citadelle imprenable avec une puissance de feu considérable (Tour Saint Christophe, tour Saint Jaume, tour Maugovert). Les matériaux de construction du château proviennent en partie du siège de Marseille par les Espagnols en 1924.

Les pièces du château se répartissent sur 3 niveaux. Le salon et la cuisine sont situés au rez-de-chaussée. Au 1ère étage, on retrouve des casemates qui serviront ensuite de geôles. Le 3ème niveau est une terrasse carrée avec un puits central.

De forteresse à château-prison

À partir de 1540, le château accueille des prisonniers : des pêcheurs, des protestants (1685 après la révocation de l’Edit de Nantes), des prisonniers politiques (1848-1870). On peut citer des illustres personnages parmi les pensionnaires du château d’If tels que le commandant Jean Baptiste Chataud, le Comte de Mirabeau (1774), le marquis de Sade ou encore le général Jean Baptiste Kléber.

Ayant servi de prison pendant près de 400 ans, le château d’If doit sa célébrité à un roman, Le Comte de Monte Cristo d’Alexandre Dumas.

Le château d’If fut classé monument historique le 7 juillet 1929. Plusieurs bâtiments modernes servant d’habitation sont venus s’ajouter à l’infrastructure pour faciliter la gestion des activités touristiques et la surveillance du site hors saison.